FANTOME, maroquinerie alternative

0

Aujourd’hui, je vous présente un univers original et engagé (végan, Made in France, écologique) : Fantome!
Fantome est une marque familiale de maroquinerie qui propose des produits fabriqués à partir de chambres à air usagées et recyclées ! Une belle entreprise à découvrir dans cet article !

Présentation

J’ai rencontré Charles, gérant de la marque Fantome sur un salon MIF à Paris qui m’a fait découvrir ces produits : de la maroquinerie Made in France qui recycle des chambres à air de vélo ! Un joli concept mais pas lié au marketing, on est plutôt face à une entreprise engagée pour :

  • arrêter l’utilisation du cuir (éviter ainsi les cruautés faites aux animaux)
  • utiliser et recycler la chambre à air qui un matériau qualitatif, robuste et imperméable (Plus de détails sur le processus de recyclage sur leur site)
  • proposer un produit local et Made in France sans colle qui respecte l’environnement

Les créations sont confectionnées à la main dans un atelier près de Bordeaux après le tri, nettoyage des chambres à air. La qualité post-production et le marquage des produits sont également effectués dans l’atelier.
A noter, une collaboration avec une entreprise (K-Batz) qui travaille un autre matériau (l’osier) afin de proposer d’autres produits innovants.
Les prix varient de 22 euros (porte monnaie) à 229 euros (pour les plus grands sacs).

Admirez les produits Fantome avec cette galerie 🙂

 

Interview de Charles Burke

Quelques questions à Charles à propos de ses produits et sa vision du Made in France !

Question bête mais importante : pourquoi FANTOME et Maison FANTOME ?

FANTOME  (en majuscule et sans accent circonflexe ) car nous donnons une deuxième vie aux choses avant de vouloir consommer du neuf, en l’occurrence ici ce sont des chambres à air recyclées.
Maison-fantome, car c’est une entreprise familiale et la maison nous évoque beaucoup de valeurs familiales de base que nous aimons

Entreprise familiale mais combien êtes-vous au total ? entre la production, la vente, le marketing … il faut du monde pour faire tourner cette entreprise surtout que votre process de fabrication avec le recyclage n’est pas aisé

Nous sommes en tout 3.
Le père, moi : je collecte, stock ouvre et nettoie les chambres à air. Je m’occupe de la gestion de la marque, des revendeurs, de la logistique.
La mère, Michèle, est à l’atelier et confectionne notre gamme.
La fille, Jennie, est la créatrice-styliste et responsable de communication, marketing
Nous ne comptons pas nos heures…

Le fait d être une petite structure et de travailler en famille : est-ce un avantage ? est-ce que ca pose parfois quelques difficultés ?

Les deux !
Mais en fin de compte il y a plus d’avantages, il faut surtout arriver à surmonter les inconvénients et histoires de famille, et le transformer en relation très ouverte, et chacun se transforme en autoentrepreneur au sein de la structure, avec toute la confiance d’une bonne relation familiale.
En clair, quand une famille est saine, il y a bien plus d’avantage oui !

Pour l’avenir, avez-vous la volonté de rester une petite structure ou au contraire vous agrandir pour conquérir de nouveaux marchés à l’étranger ?

Notre volonté est de garder une petite structure, même en sachant qu’il faudra s’agrandir un peu pour pouvoir concrétiser nos projets.
Nos projets ne sont pas trop à l’étranger, mais sur d’autres types de segment encore en projet.
Nous souhaitons développer notre gamme avec des matériaux naturels en provenance de France.
Mais c’est encore trop pour en parler
A long terme nous souhaitons avoir une gamme de produits soit recyclée , soit avec des matériaux le plus vert possible.
Mais toujours en petite structure.

De nouveaux produits sont-ils en preparation ? dans le domaine de la maroquinerie ?

Nous aimerions à terme pouvoir imprimer sur la chambre à air, mais il faut trouver une méthode écologique, pas facile.
Toujours des nouveaux produits en maroquinerie et accessoires oui, mais n’excluons pas d’autres produits avec d’autres matériaux, dans le domaine de la confection.

Quel est votre regard par rapport au Made in France ? réelle volonté ou simplement un argument marketing pour Fantome ?

Nous sommes sur le domaine du responsable, du MIF et du slow par réelle conviction.
Il n’y a aucun avantage financier et égoïste de recycler et fabriquer en France.
Soit on comprend les enjeux de changer les choses et on travaille à long terme, soit on bâtit son projet sur du pur marketing, ce qui engendre la nécessité de rentrer dans une spirale infernale de recherche de fonds au début par le financement participatif et ensuite par des fonds de pension..

La production de vos articles est française : il est donc possible de fabriquer en France et avoir une structure qui tourne avec un CA intéressant ? On n’est pas forcé de délocaliser ?

Tout est possible dans la vie, tout est une question de choix.
Si on veut devenir riche, rapidement, et en détruisant la planète, le business plan doit être oriénté vers l’exploitation des humains et des richesses lointaines.
Si on veut vivre décemment, être tranquille avec sa conscience et essayer de construire un meilleur avenir,  le business plan est réalisable en France.
Chaque personne doit réfléchir sur sa propre définition de bénéfice et de richesse.

Avez-vous du mal à trouver ou à recruter des personnes pour la production et fabrication de vos produits ?

Pas encore le sujet car tout est géré en interne. Mais étant donné que nous misons sur la formation interne, je pense qu’il ne sera pas trop difficile dans l’avenir.

Que peut faire l’état et les collectivités locales pour aider les entreprises Made in France comme vous ? crédit d’impôt ? mettre en avant vos produits? baisser vos charges et couts d’entreprises ?

Non, aucune raison à ce que l’état se mêle du Made in France. L’état doit créer des conditions de travail, d’exploitation d’entreprises convenables et équitable en sein de notre pays et de l’Europe.
C’est aux clients de prendre conscience et de choisir avec son portefeuille.
L’etat doit être conditionné par le civil, le consommateur, et non l’inverse.
Ne faisons pas du MIF un assisté, mais une vrai force vive.
Mais ceci nécessite une bonne prise de conscience de la part de chacun.
Si le particulier n’achète pas français, c’est soit que le produit n’est pas bon (qualité –prix) , soit il ne souhaite pas changer son monde.

Un grand MERCI à Charles pour avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions.

Conclusion

Pour conclure, j’espère qu à travers cet article je vous ai donné envie de découvrir ces produits FANTOME qui sont, pour moi, élégants, originaux, Made in France et éco-responsables.

Noel approche, je vous donne ici une belle idée pour un cadeau pour vos amis, famille ou MOI 🙂

MERCI D'AVOIR LU CET ARTICLE ! ON PARTAGE ?

About Author

Nathan

Leave A Reply